Les modes semi-automatiques en photo

Si vous débutez en photographie et que vous souhaitez en apprendre un peu plus sur votre boitier reflex, cet article tombe à pic. Je vois encore beaucoup de débutants utiliser leur reflex en mode automatique ou dans les différents mode auto du boitier. On croit d’ailleurs souvent qu’acheter un reflex fait de nous un meilleur photographe ou de meilleures photos…Alors parlons maintenant des modes semi-automatiques en photo.

Je souhaitais depuis mal de temps écrire cet article : simple, basique si j’ose dire sur les différents modes de votre boîtier. Je ne parlerai volontairement pas des modes automatiques d’un appareil photo, comme les modes portraits, nuits, macro, etc. Vous devez les reconnaitre ils sont repérables sur la molette qui permet de sélectionner les différents modes de prise de vue. Je ferais quelques rappels tout le long de l’article mais pour ceux qui débute, je vous invite à lire l’article sur l’exposition en photo de manière à bien intégrer et comprendre la relation entre les trois paramètres qui la compose : les ISO, la vitesse et l’ouverture. Je ne parlerai uniquement que des 4 modes de prises vues principaux, à savoir : le mode priorité ouverture, priorité vitesse, le mode programme et enfin le mode manuel. Allez, c’est parti !

débuter en photographie avec les modes semi automatiques
Exemple de maitrise du Mode Av pour flouter l'arrière plan du coquelicot

Si vous débutez en photographie et que vous souhaitez évoluer vers un meilleur boitier reflex, pourquoi ne pas jeter un coup d’œil sur ceux-là ?

Sauvegarde cet article sur Pinterest pour y revenir plus tard !

les modes semi-automatiques en photo
les modes av, tv, p, et M en photo
apprendre la photo avec les modes semi automatiques
les modes av tv, P et M en photographie

Un petit rappel

Quelques mots rapides avant de se lancer dans les explications des 4 modes. Pour ceux qui débutent, l’utilisation des modes semi-automatiques (Av, Tv et P) vont vous aider à comprendre la relation des 3 paramètres qui composent l’exposition. Rappelez-vous bien que vous ne pouvez pas modifier un paramètre sans compenser par 1 ou les 2 autres.

Les modes semi-automatiques vont bien vous faire comprendre ces relations car l’appareil calcule automatique la compensation idéale pour faire en sorte que votre photo possède toujours une “exposition correcte”. Que ce soit en mode Av ou Tv, l’appareil équilibrera toujours par rapport à votre premier choix. Le tout est de comprendre quand utiliser un mode plutôt qu’un autre, tout simplement.

Petit exemple en chiffre

Si vous aviez f/11 – 1/500 – ISO 400 et que vous décidez d’ouvrir votre diaphragme à f/8 par exemple, vous avez fait rentrer 2 fois plus de lumière vers votre capteur. L’appareil compensera (ou vous dans le cas du choix en mode manuel) soit en prenant 2 fois plus vite la photo (1/1000), soit en diminuant les ISO de moitié (ISO 200). Les modes semi-automatiques feront ses calculs pour vous pour l’instant, mais il sera nécessaire à terme de les comprendre !

Le mode Priorité ouverture

Comment ça fonctionne ?

Connu selon les marques sur les sigles Av (chez Canon) ou A (chez Nikon – de l’anglais « aperture »), c’est le mode que je conseille le plus souvent pour débuter. C’est aujourd’hui le mode que j’utilise le plus dans ma photo de tous les jours et même en voyage.

Ce mode vous permet tout simplement de choisir l’ouverture du diaphragme désirée, associée aux ISO. L’appareil calcule automatiquement avec les deux premiers paramètres précédents choisis, la vitesse d’obturation nécessaire pour obtenir une exposition correcte de la scène qui est devant vous.

Petit point particulier, vous pouvez décider de laisser les ISO en Auto ou de les fixer vous-même en fonction de la scène devant vous. Le résultat est identique dans le sens que l’appareil cherche toujours à choisir la vitesse idéale en fonction des deux premiers choix. Dans le cas où vous choisissez les ISO en auto, c’est l’appareil qui évaluera la nécessité ou non de monter en ISO.

le mode Av en photographie
maitrise du mode Av en photographie
les modes semi automatiques et le mode Av

Exemples d’utilisation du mode Av durant mes voyages sur différents domaines de la photographie : la photographie de proximité (animaux à Madagascar) et mise en avant d’une scène de vie (Birmanie)

Dans quelle situation l’utiliser ?

On peut l’utiliser dans de très nombreuses situations, mais en règle générale, il sera le plus utile dès lors que vous allez souhaiter maitriser votre profondeur de champ. Je trouve le mode plus utile dès lors que l’on souhaite minimiser la profondeur de champ. Vous pouvez vous référer à l’article au-dessus, mais pour rappel, la profondeur de champ correspond à la zone de netteté de l’image.

Concrètement, dès que vous allez souhaiter isoler un sujet, que ce soit, une personne, un objet, un détail d’une scène, c’est le mode à privilégier. Disons que vous ayez une ouverture qui ouvre à f/2.8 au maximum et que vous souhaitez flouter l’arrière-plan derrière une personne (en photo de portait par exemple), vous allez fixer votre ouverture (f/2.8), choisir les ISO en fonction de la scène (ISO 100 par exemple en journée ensoleillé), et l’appareil va vous annoncer la vitesse adéquate pour une exposition correcte.

Pour les scènes où vous souhaitez une très grande profondeur de champ (exemple photographie de paysage), vous n’avez qu’à fixer votre ouverture à f/11 ou f/14, les ISO au plus bas, et l’appareil affichera la vitesse adéquate. Cette dernière, dans le cas de photo de paysage, importe peu à vrai dire puisque le sujet est fixe (encore plus si vous avez un trépied).

maitrise du mode av pour flouter le fond en photo
Le mode Av est pratique pour mettre en avant une scène animalière

Ce mode vous permet aussi de vous rendre compte des limites de votre matériel. Je prends l’exemple d’une scène en soirée ou d’une photo en sous-bois ou vous souhaitez isoler un sujet. Vous allez ouvrir au maximum votre diaphragme (disons f/4), monter les ISO au maximum (ou presque) pour essayer de récupérer de la vitesse (les deux étant liés). Malgré tout, votre appareil vous affiche une vitesse de 1/100, alors que vous possédez un téléobjectif 200mm. Vous n’avez plus aucune autre possibilité et votre vitesse sera probablement insuffisante pour réaliser une photo nette. Les limites de votre matériel seront atteintes :

  • Ouverture maximale trop faible pour votre objectif,
  • Montée en ISO trop faible de votre boitier

Le mode priorité à la vitesse

Comment il marche ?

Aussi appelé mode « Tv » (chez Canon) ou S (chez Nikon de l’anglais « speed »), vous pouvez considérer que c’est le mode inverse au mode Av. Je ne l’utilise que très peu à vrai dire. Vous fixez la vitesse désirée, les ISO associés, et l’appareil calcule automatiquement l’ouverture du diaphragme adéquate pour exposer correctement la scène.

Dans quelle situation est-ce intéressant ?

Je dirais qu’un des seuls cas intéressant pour utiliser ce mode est tout simplement quand vous souhaitez prendre une photo rapidement, figer le mouvement d’un sujet. Je pense particulièrement à la photo d’avion, d’insecte en plein vol, de personnes qui courent, de course automobile, etc.

Vous allez désirer choisir une vitesse très rapide (exemple : 1/4000), fixer les ISO, et l’appareil fera le reste en vous. Des soucis pourront aussi se poser dès lors que vous souhaitez utiliser une grande vitesse mais que la lumière n’est pas forte (disons un lièvre qui court en sous-bois…ben oui pourquoi pas, non ?). Dans le cas présent, vous aurez choisi votre vitesse maximale (1/4000 par exemple) et l’appareil va régler la plus grande ouverture possible et les ISO au plus haut, le tout étant de faire rentrer le plus de lumière possible. Malgré tout, votre matériel pourra vous limiter et vous pourrez vous retrouvez avec des photos sous-exposées.

le mode Tv comme mode semi automatique en photo
le mode tv et les modes automatiques en photographie

Exemples de photos animalières en plein vol où l’utilisation du mode Tv peut être intéressante

Je n’utilise pas trop ce mode semi-automatique, n’en voyant que peu l’intérêt. Même dans un cas comme mon safari en Tanzanie avec des animaux qui courent en pleine savane, je préférais rester en mode Av car choisir mon ouverture était tout simplement plus important pour moi. Je souhaitais vraiment isoler mon sujet, ce que vous ne pouvez pas vraiment faire en Mode Tv, ce dernier choisissant lui-même l’ouverture. Il me parait plus simple de dire à l’appareil, je choisis f/4, IS0 800, montre-moi ce que tu me proposes en vitesse d’obturation. Si ce n’est pas suffisant, je doublais les ISO pour doubler la vitesse de prise de vue tout simplement.

Après réflexion, comme l’évoque Alex, pour de l’animalier, vous allez souvent utiliser un téléobjectif et à ses focales là, que l’on soit à f/2.8 ou f/5.6, la profondeur de champ va être très courte. Il pourrait aussi être intéressant d’utiliser ce mode priorité vitesse avec les ISO en auto. Vous n’avez qu’à fixer la vitesse désirée (disons 1/4000), mettre les ISO en auto, et très souvent, le boitier affichera la pleine ouverture. Si vous souhaitez vous mettre à f/5.6, vous n’avez qu’à doubler les ISO et l’appareil ajustera du coup.

Le Mode programme

Qu’est-ce que c’est ?

Connu sous le nom de « mode P », on peut le considérer comme un mode quasi automatique, mais qui va vraiment servir aux débutants pour comprendre comment fonctionne les 3 paramètres de l’exposition entre eux. Je ne m’en sers pas du tout pour dire la vérité, mais il pourrait servir. On pourrait presque le considérer comme un blind-test pour voir si vous avez compris la relation ISO/Ouverture/Vitesse.

A l’inverse des deux autres présentés au-dessus (AV / Tv), vous n’avez qu’à choisir les ISO et l’appareil propose plusieurs couple « vitesse / ouverture » qui permettent d’obtenir une image correctement exposée.

le mode P en photo, pas une grande utilité

Par exemple, vous décidez de fixer ISO 200, et l’appareil peut vous proposer :

  • ISO 200, f/5.6, 1/500
  • ISO 200, f/4, 1/1000
  • ISO 200, f/2.8, 1/2000

Le résultat en termes d’exposition de la scène sera identique entre ces 3 exemples. C’est vous qui allez devoir choisir le couple qui correspond le mieux à la scène devant vous. Bien évidemment, il faudra adapter votre choix en fonction du mouvement (vitesse) du sujet de votre scène mais aussi de la profondeur de champ souhaitée (ouverture).

Quand je l’utilise ?

Je ne pense même pas qu’il y ait une situation de terrain idéale pour utiliser ce mode. Je le conseillerai aux débutants, chez eux qui ne maitrisent pas encore les relations entre les 3 paramètres de l’exposition. Vous pouvez vous en servir pour visualiser les relations et comment elles s’influencent les unes sur les autres. Une fois à peu près maitrisé, laissez tomber ce mode et passer sur un Mode Av ou Tv.

Le mode Manuel (Mode M)

Comment il fonctionne ?

C’est un peu le graal, le but ultime de beaucoup de photographes quand ils débutent : savoir maitriser et shooter en mode manuel. Comme son nom l’indique, tout est ici manuel et vous allez devoir, en fonction de la scène devant vous et de vos choix photographiques, déterminer les paramètres ISO, Vitesse et ouverture qui vous convienne, toujours sous-entendu, à une exposition « correcte » de la scène.

Cela peut paraitre assez compliqué au début et franchement tant que vous ne maitrisez pas parfaitement les 3 notions du triangle d’exposition, leurs impacts et relation entre eux, je déconseille de s’y aventurer au risque de s’arracher les cheveux je pense.

Car oui, l’objectif à terme, c’est de voir une scène devant vous et de dire « Je pense qu’ISO 800, à f/2.8 et 1/2000, ça doit être bon ça à peu près ». Au fur et à mesure de l’expérience, vous allez apprendre sans trop de soucis à gérer ce mode.

Vous avez quand même une petite aide de la part de l’appareil. Quand vous allez sélectionner les paramètres souhaités, l’appareil va vous indiquer si la photo risque d’être sous exposée ou sur-exposée grâce à l’indicateur d’exposition. C’est ce petit curseur que vous voyez au centre de votre écran quand vous regardez dans le viseur. S’il est au centre « sur la flèche », l’appareil juge que la photo sera correctement exposée. Si la flèche se décale vers les « moins », la photo sera sous exposée. Si elle se décale vers les « plus », elle sera surexposée.

Je m’en sers quand de ce mode ?

le mode manuel en photo et les modes semi automatiques
maitriser le mode M ou manuel comme mode semi automatique en photo

Exemples de cas concrets avec des lumières délicates à gérer où l’utilisation du mode M peut être utile

Vous n’allez probablement pas y croire, mais ce n’est pas le mode que j’utilise le plus. Je l’utilise, c’est vrai, mais je reste en priorité sur le mode Av. Vous trouverez toujours des personnes qui vont vous soutenir que le mode Manuel fait de meilleures photos. Franchement, ce n’est pas vrai. Ce n’est pas le mode choisi qui va déterminer si une photo est bonne ou non…

Dans la grande majorité des cas, j’utilise le mode Av, je fixe mon ouverture en fonction de la scène devant moi. Je regarde le résultat et au pire j’ajuste les paramètres ou je pratique une correction d’exposition tout simplement.

Par contre, il y a certains cas où le mode manuel pourra vous aider. Difficile de vous donner un cas concret mais je m’en sers des fois quand le mode Av n’arrive pas à faire ce que je souhaiterai faire. Après quelques essais, je m’en sors mieux en mode manuel…difficile a expliquer, mais l’idée serait de l’utiliser quand vous n’êtes pas content des paramètres automatiques choisis par le mode Av et Tv, pour forcer par exemple une vitesse un peu plus rapide (quitte à avoir des photos plus sombres) ou à l’inverse une vitesse plus lente (quitte à frôler le flou de bougé).

Entre nous, ne vous entêtez pas à vouloir à tout prix utiliser le mode manuel pour passer pour un pro ou pour croire que vous allez faire de meilleures photos. Les modes semi-automatiques Av et Tv vous permettront dans une très grande majorité de situation de vous en sortir plus facilement. A l’inverse, vous allez sûrement manquer des scènes à vouloir essayer absolument le mode manuel dans un cas où fixer « f/2.8 et ISO 800 » aurait suffi pour prendre une bonne photo.

Voilà, j’arrive au bout de cet article sur les différents modes de votre appareil. J’espère avoir clarifié les choses et que vous vous sentez prêt à les utiliser maintenant. N’oubliez pas non plus une chose, je me répète, ce n’est pas ce choix-là qui sera déterminant pour juger si votre photo est bonne ou non. Très souvent, la composition de la photo jouera un plus grand rôle sur son rendu final. En parlant de règle de base de composition, je vous invite à venir comprendre la célèbre règle des tiers en photo !

A bientôt,

Sylvain

Vous avez aimé l'article ? Partagez-le autour de vous !

fleche reseaux sociaux

4 commentaires

  1. Salut Sylvain,

    pour le mode Tv/S, en animalier qu’on soit à f/4 ou f/8 on est généralement avec un long téléobjectif donc une profondeur de champ très faible, à mon sens il est plus important d’avoir la main directement sur le temps de pose, en ISO auto l’appareil se mettra souvent à pleine ouverture pour garder les ISO au plus bas mais en ISO manuel comme tu le fais ça reviendra au même si pour 1/4000ème à 400ISO ton appareil t’indique f/4 et que tu veux f/5.6 t’as juste à te mettre à 800ISO et il corrigera l’ouverture en conséquence. Avec pas mal d’animaux ce sera plus réactif et pertinent de pouvoir changer le temps de pose d’un tour de molette que de devoir d’abord faire l’ouverture puis la sensibilité (si tu te dis “pour être réactif je ne change pas l’ouverture”, dans ce cas c’est que tu n’as pas besoin d’avoir le contrôle dessus).
    Le mode P peut servir aussi dans ces situations où tu veux être plus réactif que super précis sur les réglages, et aussi plus concentré sur la composition que sur la manipulation des molettes ^^.
    Après je défends un peu les modes P et S/Tv mais en pratique je suis en mode M avec ISO auto parce que pour avoir une photo plus souvent globalement “réussie” l’ouverture et le temps de pose me semblent plus important que la sensibilité, je ne la débraye que si j’utilise un flash ou que je veux une exposition constante dans des lieux où il y a beaucoup d’écarts de luminosité entre 2 cadrages (dans l’absolu en ISO auto ça peut quand même se faire avec la mémorisation d’expo).

  2. Bonjour Sylvain
    Article clair et didactique comme d’habitude.
    J’aurais aimé mettre 5 étoiles si tu avais abordé le mode ISO auto même s’il n’est pas un mode priorité.
    Une idée pour un prochain article car ce mode favorise la créativité en donnant les contrôles sur ouverture et vitesse, en basse luminosité et photo de nuit notamment. cf. ton article sur les ISO où tu rappelles qu’on ne doit pas avoir peur de monter !
    A bientôt
    joel

    • Coucou Joël,

      merci de ta réponse. Oui, je n’avais volontairement pas parlé du “mode ISO auto”. Mais comme tu dis ce n’est pas un “mode semi-automatiques” à vrai dire. Tu aurais voulu que ce sujet soit traité de quelle manière ?

      A bientôt,
      Sylvain

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.